Réhabiliter les copropriétés privées

Partenariat réussi pour la ville de Nanterre et SOLIHA Paris.Hauts de Seine.Val d’Oise

Île-de-France

Une politique durable pour la rénovation énergétique récompensée 

Depuis plus de 20 ans, l‘amélioration du parc privé ancien est un des axes majeurs de la politique de l’habitat développé par la ville de Nanterre. En 2001 nait le dispositif multithématique « Nanterre Habitat Plus », ayant pour vocation d’accompagner les propriétaires modestes dans l’amélioration de leur logement. Entre 2014 et 2019, lors de la 4ème et dernière édition de ce Programme d’Intérêt Général (PIG), les axes d’intervention étaient la lutte contre la précarité énergétique, la lutte contre l’habitat indigne et dégradé et l’adaptation des logements au handicap et au vieillissement. Le PIG Nanterre Habitat Plus 4 a particulièrement mis l’accent sur la rénovation énergétique. Au total, sur ce volet, ce sont 450 ménages, dont 397 répartis sur 11 copropriétés, qui ont été accompagnés par SOLIHA Paris-Hauts-de Seine-Val d’Oise générant près de 13 millions d’euros de travaux.

 Fort de son expérience et acteur incontournable dans ce domaine, SOLIHA Paris-Hauts-de Seine-Val d’Oise a accompagné en 2019, 38 collectivités sur 48 dispositifs opérationnels (OPAH, POPAC, PIG, ERP, Eco rénovons Paris, …), 452 copropriétés soit 20 000 ménages dans des projets de rénovation énergétique.

Un programme ambitieux avec des gains énergétiques importants

Concernant l’accompagnement spécifique déployé à Nanterre, sur cette thématique, 11 copropriétés ont été sélectionnées grâce à l’appel à candidatures « COPRO 21 » lancé en 2015 pour réaliser un programme de travaux très ambitieux générant un gain énergétique moyen de 56 %. La Ville a permis aux copropriétés lauréates de bénéficier du PIA (Programme d’Investissement et d’Avenir) Ville de Demain et d’un financement exceptionnel de la Banque des Territoires pour l’atteinte d’un niveau BBC-rénovation après travaux. Sept copropriétés, représentant 315 logements, ont atteint cet objectif, concentrant à elles seules 9,7 millions d’euros de travaux et 5 millions d’euros de subventions publiques, dont presque 4 millions d’euros de subventions aux syndicats des copropriétaires (PIA, Anah, Région Ile-de-France). Sans ces financements spécifiques, ces projets de travaux n’auraient pas pu se concrétiser à un niveau si élevé d’ambition, atteignant d’emblée l’objectif d’une rénovation BBC du parc de logements fixé pour 2050.

Un accompagnement au long cours

Cette démarche ambitieuse, avec des chantiers encore en cours actuellement, continue d’être soutenue par la Ville dans le cadre d’un Programme opérationnel de prévention et d’accompagnement des copropriétés (Popac), toujours animé par SOLIHA Paris-Hauts-de Seine-Val d’Oise. En effet la complexité des projets de travaux menés, leur coût, le processus décisionnel en copropriété, la multitude et la diversité des financements, nécessite un accompagnement long, d’en moyenne 7/8 ans, sur des copropriétés saines. SOLIHA accompagne les copropriétés dans l’étape post-travaux permettant de faire le bilan des travaux entreprise et de faire évoluer les usages pour un maintien des performances énergétiques dans le temps.

Une dynamique portée au niveau du territoire

Depuis, d’autres copropriétés du territoire ont avancé sur un projet de rénovation énergétique ambitieux et d’autres encore souhaitent se lancer. Il s’agit de la preuve que ce type de projet porté par la collectivité entraîne une dynamique positive et diffuse, essaimant sur l’ensemble du territoire.

Ces résultats encourageants, récompensés le 18 novembre dernier par la remise à la Ville de Nanterre du 1er Trophée des communes pour la rénovation énergétique dans la catégorie « Communes de plus de 30 000 habitants », sont le fruit d’un partenariat durable et ambitieux entre la Ville et SOLIHA.

ContactMaud JNIBI, Chargée d’opérations à SOLIHA Paris.Hauts de Seine.Val d’Oise