24-Mai-2016 -

1ère Assemblée Générale de la Fédération SOLIHA

Le 12 Mai 2016, à Paris, la Fédération a organisé sa 1ère Assemblée Générale qui a rassemblé plus de 260 participants, membres SOLIHA et partenaires.

Un an après la fusion, une belle lancée confirmée pour le Mouvement SOLIHA !

Lors de la fusion en Mai 2015, plusieurs engagements avaient été pris par la nouvelle Fédération, dont les avancées ont été présentées en Assemblée générale le 12 Mai 2016 :
  • – Une activité nationale en développement avec d’avantage de ménages accompagnés et plus de contrats avec les collectivités locales
  • – Une nouvelle organisation qui permet aujourd’hui la couverture totale du Mouvement et de ses 5 métiers, sur tous les territoires avec notamment le renforcement du rôle des Unions territoriales, la mise en place de correspondants régionaux au sein de l’équipe fédérale, la création de SOLIHA Mayotte qui vient compléter la présence de SOLIHA dans les Outre-Mer.
  • – La mise en place de boîtes à outils et de modes d’intervention financiers pour mieux prévenir et traiter les difficultés rencontrées par les membres sur leur territoire et développer plus de synergies et de coopération au sein du réseau.
  • – Une équipe fédérale réorganisée en deux pôles (métiers et fonctions supports), tournée vers le terrain, et la création d’un poste de Secrétaire général.

RA

Un élan du Mouvement SOLIHA que l’intervention de Blanche Guillemot, Directrice générale de l’Anah, est venu confirmer, notamment en soulignant la place de SOLIHA dans la mise en œuvre du programme Habiter mieux, les programme de renouvellement des quartiers urbains et de revitalisation des centres bourgs.

1er Conseil d’administration élu qui confirme le Président et le Président délégué et fait la part belle à la parité

La Mouvement SOLIHA a élu son 1er Conseil d’administration et son 1er bureau. Ce dernier a renouvelé sa confiance à Xavier de Lannoy Président et Christian Nicol, Président Délégué. Il a également confirmé l’engagement SOLIHA de parité homme-femme au sein de sa gouvernance et la représentation de l’ensemble des territoires dans leur diversité, urbain et rural, métropolitain et ultra-marin.

L’innovation au cœur de l’action et de l’engagement SOLIHA

Une rencontre a été organisée l’après-midi sur le thème
« Innover pour apporter plus de solutions habitat à ceux qui en ont besoin »

Il s’agissait de partager l’expérience du Mouvement en matière d’innovation, axe de développement annoncé lors de la fusion en 2015 et mis en œuvre depuis. Six projets ont été présentés à cette occasion. Didier Vanoni, Directeur de Fors Recherche sociale, grand témoin de cette rencontre, a mis en perspective la démarche SOLIHA en rappelant d’abord que « l’innovation est aujourd’hui un passage obligé » compte tenu des évolutions très rapides des formes de précarité, du marché du logement, des dynamiques territoires et du paysage institutionnel, avec une nouvelle organisation des rôles et des moyens. Face aux défis « SOLIHA est condamné à l’innovation ». Selon les expériences présentées, l’innovation peut prendre différentes formes (mode d’intervention, échelle, formes de mobilisation des personnes, mise en œuvre des partenariats, détournement des outils conventionnels, etc.). Toutefois sa mise en œuvre par le Mouvement SOLIHA a plusieurs caractéristiques :

  • – En travaillant avec des publics souvent « cachés » ou peu visibles et sur des sujets à faible ou mauvaise exposition (demandeurs d’asile, gens du voyage, personnes âgées ou handicapées isolées), le Mouvement SOLIHA a un « rôle de lanceur d’alerte ».
  • – Une approche digne, sans misérabilisme, caractérise les projets souvent difficiles des associations SOLIHA en « restant toujours à hauteur d’homme »
  • – La construction de solutions à des besoins, lorsque les financements n’existent pas encore témoigne de l’engagement associatif des structures SOLIHA,
  • – Ces associations sont aujourd’hui « le bras armé » des politiques publiques. Les remplacer par des administrations ou des collectivités locales rendraient les actions plus bureaucratiques. Cela se ferait au détriment de « la proximité et de l’identification des signaux les plus faibles ».
  • – De façon plus large les opérateurs, à la différence des administrations, ont  « une  légitimité pour interpeller ». Cette légitimité repose sur la proximité avec le public. Elle permet à l’opérateur d’être porteur de son message.

« SOLIHA, acteur engagé en faveur de l’habitat des plus fragiles » déclare Mme Cosse

Dans son discours de clôture, Xavier de Lannoy a présenté une motion de politique générale à Emmanuelle Cosse, Ministre du logement et de l’habitat durable. Cette motion demande notamment l’inscription du programme Habiter Mieux dans la durée, en dotant l’Anah de ressources pérennes, et la mise en place d’une large campagne de communication pour accompagner le déploiement du programme Habiter Mieux et son passage de 50 000 à 100 000 logements en deux ans. Elle propose également de promouvoir l’intermédiation locative et la production de logement d’insertion en actionnant plusieurs leviers : encourager la production, garantir les logements, financer les surcoûts de la gestion locative sociale et développer le locatif social dans les communes carencées. Enfin, elle réaffirme le souhait du Mouvement SOLIHA d’être le partenaire d’intérêt général des pouvoirs publics. Rappelant les principes de la charte des engagements réciproques, qui décline les soutiens possibles aux associations d’intérêt général, M. de Lannoy demande « que les services de l’Etat reconnaissent pleinement les agréments, les promeuvent auprès des collectivités territoriales comme gage d’efficacité sociale au service des plus défavorisés ». Il demande aussi que « les collectivités territoriales soient ouvertes aux initiatives associatives qui peuvent faire l’objet dans de nombreux cas de conventions pluriannuelles, en application des directives du Premier ministre ».
De son côté, la Ministre a salué
« l’action partenariale du Mouvement SOLIHA en matière d’accès au logement pour tous, priorité de son action et la mise en place de son nouveau Conseil d’administration »
Soulignant l’implication de Mouvement dans le programme Habiter Mieux, Mme Cosse a rappelé l’engagement de l’Etat pour produire des logements abordables et accessibles à tous et notamment la progression de l’intermédiation locative dans les territoires grâce à la mobilisation des associations du réseau SOLIHA. Concernant la lutte contre l’habitat indigne et la précarité énergétique, la Ministre souhaite la mobilisation de tous les territoires contre la marchandisation de la misère. Elle précise que le projet de loi Egalité et Citoyenneté prévoit de renforcer la loi Alur pour permettre le transfert des compétences à des services spécialisés dans la lutte contre l’habitat indigne. En conclusion, Mme Cosse a affirmé son « engagement sur la question du logement des personnes les plus fragiles » et dit au Mouvement SOLIHA sa « satisfaction de l’avoir comme interlocuteur sur ces sujets là parce que vous assumez cette mission parfaitement, sans misérabilisme, et vous le faites avec engagement !».
En savoir plus :