28-Juin-2021 -

#BellesHistoiresSOLIHA – juin 2021

SOLIHA est présent au quotidien pour apporter des solutions adaptées à chaque personne. Nous nous engageons avec la même ferveur pour accompagner les plus fragiles et écrire ensemble, le début de belles histoires.

Accompagner, Mr et Mme Mourchid et leur trois enfants, résident à Marseille, à vivre dans un logement digne

 

Monsieur et Madame Mourchid et leurs enfants ont été évacués le 29 novembre 2019 de leur logement situé au cœur de Marseille suite à un arrêté de péril de la mairie. Accompagnés par SOLIHA Provence, ils vivent aujourd’hui dans un logement digne adapté. Un dénouement positif qui fait suite à un parcours extrêmement éprouvant.

 

Découvrez le témoignage de Mme Mourchid

L’évacuation et l’attente

« Je rentre et je ne sais pas quoi faire, je commence par où, je fais comment ? »

C’est la réaction de cette mère de trois enfants âgés de 11, 16 et 17 ans, lorsqu’elle doit évacuer son logement le 29 novembre 2019 avec son mari.

« J’étais obligée de partir pour la sécurité de mes enfants. Nous avons été relogés dans un appart hôtel proche pour rester à proximité de là où était scolarisé mes enfants. »

« Nous avons vécu pendant une période à l’hôtel. »

Une période éprouvante, manque d’espace, impression d’avoir perdu son intimité, de fortes chaleurs l’été, la santé du père de famille qui se dégrade… mais chaque membre de la famille essaye de rester positif pour se donner du courage, faire face à la situation et ne pas inquiéter ses sœurs, frère, parents.

« J’étais en lien avec SOLIHA Provence qui m’a proposé un premier logement, situé au 9ème étage d’une résidence. Comme je suis claustrophobe je n’aurais pas pu prendre l’ascenseur, ma petite dernière a le vertige et mon mari qui est plus âgé, a des problèmes de santé impactant sa vision et ses repères spatiaux, incompatibles avec un logement situé au 9ème étage ».

 

Logement squatté, pillé, une épreuve psychologique supplémentaire à surmonter

« Un jour en me rendant à une activité pour ma fille, je suis passée devant notre ancien logement, cerise sur le gâteau, il avait été squatté, pillé. Ma fille a été choquée. »

Un sentiment d’insécurité, rendant toute idée de retour au domicile inenvisageable pour eux.

La famille, qui avait également perdu une personne proche un an plus tôt dans le drame d’effondrement des immeubles Rue d’Aubagne à Marseille, a été orientée vers un accompagnement psychologique par l’équipe de soignants présents sur le site de l’Espace Accompagnement des Personnes Evacuées.

 

« SOLIHA ne nous a pas apporté qu’un accompagnement sur le plan financier et administratif, il y a un réel soutien moral, on le sent. L’accompagnement était très bien, je les remercie infinement. »

Olivier, référent social SOLIHA, a accompagné la famille tout au long de son parcours d’hébergement : mise à jour des droits, information et orientation vers les services juridiques pour les procédures judiciaires, constitution des dossiers administratifs pour le relogement temporaire dans le parc social, démarches administratives diverses, aide à la gestion du budget, mise en lien avec les services de soins, et surtout soutien, écoute, information et présence dans cette période de vie extrêmement éprouvante pour le foyer.

 

 

Un nouveau logement adapté

Un logement, initialement temporaire, a été proposé par SOLIHA Provence.

« J’ai visité l’appartement en décembre, situé au premier étage avec une localisation plus adaptée, proche du tramway, près des écoles. Ma vie, c’est la scolarisation de mes enfants. J’ai accepté. »

 

Avec l’état de santé de Monsieur Mourchid, qui s’était dégradé durant ce même laps de temps, SOLIHA  Provence a sollicité les services de la Ville de Marseille afin que la famille puisse être orientée vers une démarche de relogement définitif en conservant ce même logement. Le nouveau bail a été signé le 16 avril 2021, la famille Mourchid est donc restée dans son logement.

« Aujourd’hui, je suis très très bien. Le quartier de la Joliette, ça n’a rien à voir, je ne pensais pas pouvoir y habiter un jour. »

« Mes enfants se sentent mieux, ils ont repris goût à la vie. Tout le monde a sa chambre, ils se sentent chez eux. Les notes ont augmenté, ils ont les félicitations de l’école. »

« Même mes deux chats se sentent bien. »

Déclare Mme Mourchid avec humour.

 

 « Un mal, pour un bien. »

À ce jour, aucun travaux n’a été réalisé dans l’ancien immeuble occupé par la famille Mourchid. Toujours en lien avec SOLIHA Provence, la famille effectue les démarches de résiliation de bail auprès de son ancien bailleur.

 

 

AGIR

Pour lutter contre l’habitat indigne

En 2020, le Mouvement SOLIHA a accompagné 4700 ménages pour sortir de l’habitat indigne.

Agir contre l’habitat indigne, c’est :

  • Intervenir pour lutter contre l’habitat non décent et dégradé, apporter la sécurité et le bien-être aux personnes locataires logées dans des conditions d’habitat qui peuvent devenir dangereuses.
  • Lutter contre les propriétaires bailleurs démissionnaires, ou inscrits dans une logique de marchands de sommeil.
  • Accompagner des propriétaires occupants dont l’habitat est insalubre.

 

Dans ces cas-là, cela nécessite de réaliser des travaux permettant de sécuriser, mettre aux normes le logement.

N’ayant pas forcément connaissance des aides financières mobilisables, ni parfois les moyens d’engager les travaux nécessaires, l’aide et les conseils apportés aux propriétaires bailleurs et occupants par les équipes SOLIHA sont nécessaires pour débloquer des situations qui peuvent perdurer depuis plusieurs années… et permettre à tous de vivre dans un logement digne.

 

Pour accompagner les plus fragiles

45 740 ménages ont bénéficié d’un accompagnement social avec SOLIHA, en 2020.

Accompagner pour permettre d’accéder à un logement digne et abordable, pour favoriser l’insertion de tous.

L’enjeu des 450 travailleurs sociaux SOLIHA, est d’aller-vers les personnes, de les accompagner, en soutenant leur autonomie, dans un esprit de bienveillance et d’écoute, en faisant avec les personnes, et non à leur place.

 

CONTACTS

SOLIHA Provence : Sandra Bensimon, s.bensimon@soliha.fr
Fédération SOLIHA : Eric Malevergne, e.malevergne@soliha.fr