26-Mai-2021 -

#BellesHistoiresSOLIHA – mai 2021

SOLIHA est présent au quotidien pour apporter des solutions adaptées à chaque personne. Nous nous engageons avec la même ferveur pour accompagner les plus fragiles et écrire ensemble, le début de belles histoires.

 

 

DÉCOUVREZ LA BELLE HISTOIRE DE MAI AVEC LAURINDA

Accompagner Laurinda de l’hébergement temporaire à son logement.

Propos recueillis par Marion WEIL, travailleuse sociale chez SOLIHA Agence Immobilière Sociale Île-de-France :

Avant de connaître SOLIHA, j’étais prise en charge par le 115 à Etampes depuis plusieurs mois. Je dormais à l’hôtel ou sur le centre du 115 avec mes deux enfants. Une personne qui travaillait sur le centre m’a orienté vers l’association SOLIHA Agence Immobilière Sociale Île-de-France afin de trouver un hébergement plus adapté à ma situation. J’ai emménagé avec mes deux garçons le 19 septembre 2019 dans un appartement situé à Morsang Sur Orge dans le 91.

Je suis arrivée seule en France en 2001 via un réseau de « passeurs » à l’âge de 15 ans après avoir quitté l’Angola. J’ai laissé ma mère et mes trois frères dans l’espoir d’avoir une vie meilleure en France. Livrée à moi-même, ne parlant pas français, j’ai été hébergée quelques mois par « des mauvaises personnes » à Sevran avant d’être emmenée à l’Aide Sociale à l’Enfance de Caen où l’on m’a prise en charge. J’ai d’abord été placée dans un foyer pour adolescents jusqu’à mes 18 ans, et à 19 ans, au sein d’un Foyer de Jeunes Travailleurs. Durant cette période, j’ai obtenu mon BAFA ainsi que mon CAP « Services à la Personne » ; J’y ai fait la connaissance du père de mes deux enfants qui m’a demandé de le suivre à Bordeaux. Nous avons vécu ensemble 14 ans à Bordeaux, avons eu nos deux garçons puis nous nous sommes séparés. Je suis revenue en région parisienne, une cousine m’a un peu aidé mais j’ai dû faire appel au 115 pour trouver un endroit où dormir avec mes enfants.

J’ai été accompagnée par deux travailleurs sociaux depuis mon arrivée. En 2019, l’accompagnement m’a permis de mieux comprendre les démarches administratives et celles liées au relogement. En 2020, j’ai eu une petite période sans accompagnement avant l’arrivée de ma deuxième référente sociale fin 2020 mais j’étais assez autonome dans mes démarches et cela ne m’a pas mise en difficulté.

Depuis mon arrivée chez SOLIHA Agence Immobilière Sociale Île-de-France, j’ai pu me stabiliser et trouver un emploi en contrat aidé d’un an en tant qu’agent d’entretien dans un centre d’examen de BAFA. J’élève seule mes deux enfants aujourd’hui âgés de 14 et 5 ans.

En plus du travail, SOLIHA Agence Immobilière Sociale Île-de-France m’a permis d’accéder à un logement via son Agence Immobilière Sociale. Le 28 mai 2021, j’ai signé mon contrat de location pour un logement pérenne à Brétigny sur Essonne.

L’accompagnement a été pour moi une sorte de « filet de sécurité », il m’a rendu encore plus forte, maintenant je pense être prête à me lancer complètement seule…Une nouvelle vie commence.

Depuis toute jeune j’ai appris à me débrouiller seule. Obtenir un hébergement temporaire et ne plus dormir à l’hôtel a été un véritable soulagement pour moi. Avoir un toit m’a permis de prendre confiance, d’être rassurée et de trouver un emploi stable. Avec mes référentes sociales, je me suis sentie comprise, écoutée et surtout valorisée. J’ai gagné en autonomie et grâce à leurs conseils j’ai pu préparer au mieux mon relogement. SOLIHA Agence Immobilière Sociale Île-de-France m’a été d’une grande aide et m’a permis de commencer une nouvelle vie. Merci pour ces 18 mois d’accompagnement.

 

L’accompagnement social au sein du Mouvement SOLIHA

En 2020, SOLIHA a accompagné 45 000 personnes, en accompagnement individuel et actions collectives socio-éducatives.

L’accompagnement des 450 travailleurs sociaux de SOLIHA s’exerce dans de nombreux dispositifs :

  • en intermédiation locative, ou dans le parc public, avec des mesures d’accompagnement financés par les Départements  -Fonds de solidarité pour le logement (FSL), ou l’Etat – L’Accompagnement vers et dans le logement (AVDL),
  • en centres d’hébergement, résidences sociales ou pensions de famille, ou au domicile.

Il s’agit d’aller-vers les personnes, de les accompagner, en soutenant leur autonomie, dans un esprit de bienveillance et d’écoute, en faisant avec les personnes, et non à leur place.

Par ailleurs, comme la famille de Laurinda :

    • un tiers des personnes entrées en logement SOLIHA proviennent de structures d’hébergement, des logements indignes ou dégradés, ou étaient sans-abri,
    • près de 30 % sont des familles monoparentales

CONTACTS

  • Fédération SOLIHA : Kamel SENNI, Responsable du pôle Logement d’abord – senni@soliha.fr
  • SOLIHA Agence Immobilière Sociale Île-de-France : Natalia GAIRE, Directrice – n.gaire@soliha.fr – www.solihaisidf.com
    Photos et propos recueillis par ©Marion WEIL