1-Avr-2019 -

La contribution de SOLIHA au Grand débat national

Pour une politique solidaire de l’habitat privé : les 3 priorités du Mouvement SOLIHA

SOLIHA, 1er acteur associatif de l’amélioration de l’habitat entre dans le Débat. Il revendique que l’habitat, enjeu majeur de cohésion sociale, économique et environnemental, trouve enfin toute sa place dans le cadre d’une politique solidaire de l’habitat privé. Sa contribution se concentre sur 3 priorités majeurs : Vivre mieux dans un habitat durable, digne et adapté ; Amplifier la politique du « logement d’abord » ; Réduire les fractures territoriales. La contribution détaille ces priorités en propositions d’actions.

 

En 2019, bien se loger reste un défi !

4 millions de personnes sont mal logés, dont 143 000 sont sans domicile fixe, 643 000 contraintes de vivre chez des tiers et près de 3 millions vivent dans des conditions de logement très difficiles. 12,1 millions de personnes sont fragilisées par rapport au logement. 1,1 million de personnes propriétaires occupants vivent dans une copropriété en difficulté, 1,2 million de locataires sont en impayés de loyers ou de charges, 3,5 millions de personnes ont eu froid pour des raisons liées à la précarité énergétique et 5,7 millions de personnes sont en situation d’effort financier excessif.

 

Le parc privé joue un rôle social de premier plan

Le parc privé occupe une place significative. Il regroupe 80 % des résidences principales, soit plus de 20 millions de logements. Il joue un rôle social majeur en accueillant 65 % des personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Cela explique les besoins de solvabilité des ménages propriétaires pour l’amélioration de leur logement et l’intérêt de mobiliser ce parc pour accueillir des ménages modestes avec l’engagement de propriétaires bailleurs solidaires.

 

3 priorités déclinées en propositions d’actions

Priorité 1 : Vivre mieux dans un habitat durable, digne et adapté

  • Éradiquer les 3.2 millions de passoires thermiques occupées par des locataires (1,7 million) et propriétaires (1,5 million) très modestes
    • Simplifier et mieux coordonner les politiques publiques
    • Éradiquer les 1,7 million de passoires thermiques occupées par les locataires très modestes
  • Éradiquer les logements insalubres en dix ans
  • Permettre aux personnes âgées et handicapées de mieux vivre dans leur logement 

Priorité 2 : Amplifier la politique du « logement d’abord »

  • Permettre un accès au parc privé pour les personnes les plus modestes en encadrant les loyers dans les zones tendues,
  • Revenir sur les coupes opérées sur l’APL
  • Porter les objectifs de production de logements d’insertion et de mobilisation du parc privé à hauteur des besoins, avec des financements accrus pour prendre en compte la gestion locative sociale et l’accompagnement social des ménages.
  • Renforcer les outils à destination des propriétaires bailleurs pour favoriser la mobilisation du parc privé en pérennisant le dispositif « Louer abordable » et étendant la Prime d’intermédiation locative à l’ensemble du territoire
  • Revaloriser le coût jour par personne finançant le fonctionnement des pensions de familles.

Priorité 3 : Réduire les fractures territoriales

  • Revitaliser les centres bourgs et les quartiers relégués pour lutter contre la fracture territoriale
  • Répondre aux besoins habitat pressants et spécifiques des Ultra-Marins

 

Mieux vivre des habitants, cohésion sociale, apport d’activité, respect accru de l’environnement, coûts sociaux évités : ces propositions sont autant d’occasion de réconcilier l’action publique avec les attentes des citoyens.

Cette contribution a été remise en main propre à Julien Denormandie, Ministre du Logement et de la Ville.


Contact presse : Naziha Nhari, Coordinatrice communication : n.nhari@soliha.fr / Tel : 01 42 81 97 80/ 06 38 38 37 73