24-Mai-2017 -

RETOUR SUR … La participation de SOLIHA Loire à la Biennale internationale du design 2017

SOLIHA Loire, avec la participation de la Fédération, s’est largement impliqué dans le cadre de la 10ème biennale internationale du design qui a eu lieu à St-Etienne du 9 Mars au 9 Avril 2017. Retour sur une participation active et enrichissante.

• SOLIHA Loire, un partenariat ancien avec la Cité du design…

Cette nouvelle édition de la biennale internationale a été l’occasion de rappeler que SOLIHA Loire a un partenariat ancien avec la Cité du design. En effet, c’est en 2005 que SOLIHA, en lien avec le Collectif designer +, Présidé par Bernard Laroche, la DDE et la cité du design, créait un réseau d’acteurs dont l’objectif était de proposer des « références tangibles en matière de logements pour des publics modestes en concevant des espaces adaptés au plus grand nombre et pour tous les âges ». Il s’agit également de médiatiser ces références dans le cadre de la biennale internationale du design pour communiquer sur la valeur ajoutée par la démarche.

• …Qui se concrétise en 2006 par un appartement/laboratoire « Design et santé pour tous »…

Ce partenariat de recherche a abouti en 2006 à la réalisation d’un appartement/laboratoire « Design et santé pour tous », rénové et aménagé afin qu’il soit accessible et agréable à vivre pour le plus grand nombre de personnes, tout en minimisant les frais d’adaptation à chaque changement d’occupant. Le logement a été visité par 600 visiteurs de la biennale. Un succès référencé dans de nombreux articles de presse.

• … Et, en 2008, par la réhabilitation d’un commissariat en habitat d’urgence

Le partenariat s’est poursuivi en 2008 par la réhabilitation d’un ancien commissariat de la ville de Rive-de-Gier hébergements d’urgence. Ce projet, basé sur une approche « design pour tous », se voulait à la fois innovant et reproductible en termes de qualité d’usage et de vie, d’insertion et de réduction des charges énergétiques. Il a été mis à l’honneur dans le cadre de la Biennale internationale du Design de 2008. Ce projet a obtenu le prix régional « Vivons ensemble la cité ».

• « Un nouveau voyage », un projet multi-partenarial primé à plusieurs reprises

Un nouveau partenariat a été développé en 2010-2016 dans le cadre du projet « Un nouveau voyage » qui a permis la mise en œuvre d’un projet d’habitat adapté, avec et pour la communauté des gens du voyage sur la commune de Sury-Le-Comtal. Ce projet participatif a réuni 17 partenaires locaux et a fortement impliqué les familles concernées par le projet. « Un nouveau voyage » a été présenté et largement débattu dans le cadre de la dernière Assemblée générale de la Fédération du 12 Mai 2016 qui avait pour thème l’innovation sociale.  Le projet a notamment été primé par la Fondation de France à deux reprises.

• 2017, le projet « Une adresse pour un emploi » s’installe dans la Rue de la République du design

La Biennale internationale du design 2017 portait sur le « Working Promesse, les mutations du travail », autour des mutations du travail.  Un appel à candidature a été lancé dans ce cadre sur le thème « la Rue de la République du design » qui se veut « un projet d’expérimentation qui questionne les nouveaux modes d’habiter et d’occupation des centres-villes ».

SOLIHA Loire a soumis sa candidature et a été retenue pour sa proposition baptisée « Une adresse pour un emploi ». L’objectif était de démontrer le lien étroit entre accession à l’habitat, droit à la ville et insertion par l’emploi. Il s’agissait de montrer l’impact concret que peut avoir l’accès à l’habitat d’une personne ou d’une famille sur sa recherche d’emploi : une adresse, une sécurité, une confiance. Plusieurs projets, dont « Un nouveau voyage », ont été mis en lumière dans ce cadre.

SOLIHA Loire a proposé d’associer plus largement le Mouvement SOLIHA à cet évènement international à forte potentialités en termes de communication et de valorisation. Avec d’autres acteurs, SOLIHA s’est installé dans la « COLOC », un local commercial vacant aménagé en espace d’exposition et d’échanges avec le public.  D’autres commerces vacants en RDC ont également été mis à la disposition d’associations ou d’artistes avec l’objectif de redynamiser la Rue de la République, axe central de St-Etienne, durant la biennale.

• Des portraits pour donner une voix aux habitants (Cf. ci-dessous)

Dans le cadre de la COLOC, une exposition de portraits d’habitants a été réalisée par SOLIHA en partenariat avec Action Logement. Ces portraits présentaient les parcours de personnes ou de familles vers l’accès à l’habitat et le rôle de l’obtention d’une adresse pour trouver un emploi et mieux s’intégrer. Cette exposition permettait d’interpeller les visiteurs, petits et grands, et de les inviter à réagir de différentes façons (dessins d’enfants, témoignages, échanges avec les représentants de SOLIHA et Action Logement…).

• Une conférence sur la métropole désirable

SOLIHA Loire et Action logement ont également organisé une conférence le 24 Mars, de 18h à 20h, à l’école d’architecture de St-Etienne sur le thème « Comment faciliter l’intégration sociale à Saint-Etienne, au sein d’une métropole désirable » avec une table ronde composée notamment d’élus et de partenaires locaux et la participation de 160 personnes. L’animation a été assurée par Bernard Laroche, un des membres fondateurs du partenariat entre SOLIHA Loire et le Design.

Cette conférence a été introduite par deux témoignages de personnes ayant bénéficié des services de SOLIHA ou d’Action logement. Ainsi, Linda, maman issue de la communauté des gens du voyage, habite aujourd’hui avec sa famille dans un logement proposé par SOLIHA Loire dans le cadre du projet « Un nouveau voyage ». Linda a participé aux ateliers organisés par SOLIHA Loire et s’est impliquée dans la définition du projet. Elle est « heureuse que ses enfants aient aujourd’hui une maison, une adresse et qu’ils puissent enfin inviter leurs amis d’école à la maison ». Pour Delphine Laurent, Responsable du département Solidarité et insertion habitat à SOLIHA Loire, deux conditions sont essentielles à la réussite d’un tel projet. D’abord favoriser le temps de l’écoute des familles et de leur implication dans les projets pour assurer leur réussite. La principale question est « comment donner envie, comment susciter le désir pour que les personnes à qui nous proposons les logements aient envie de s’y maintenir. » Ensuite, la co-construction du projet avec l’ensemble des partenaires, qui nécessite d’être clair dès le début sur les limites du projet, en précisant les éléments modifiables et les « invariants ».

Interrogé sur le choix de l’engagement du Mouvement SOLIHA dans l’innovation, Xavier de Lannoy, Président de la Fédération, a rappelé la nécessité, face à l’importance des besoins et aux réalités nouvelles en matière d’habitat, « d’être en imagination permanente de solutions nouvelles ». Pour lui, « L’innovation est une obligation, un devoir, c’est par elle que nous pouvons répondre à nos défis. » Cet investissement dans l’innovation a été concrètement démontré par Romaric Pflug, Directeur Adjoint de SOLIHA Loire. Il précise qu’à SOLIHA Loire, l’innovation sociale c’est avant tout un « état d’esprit partagé par l’ensemble des salariés et des administrateurs de SOLIHA Loire ». Cette dynamique associative est fondée sur « le souci permanent d’améliorer la qualité de nos méthodes d’intervention et de les adapter, pour in fine améliorer le service rendu aux usagers. »

Il rappelle aussi que « SOLIHA Loire et le design c’est l’histoire d’une rencontre » qui débute lors de la biennale du design de 2006 lorsque l’association « prend conscience que cet état d’esprit rejoint celui de certains designers centrés sur l’usage, au-delà de l’esthétique ». Sur la base des expériences de travail et de partage avec les designers depuis 2006, SOLIHA a souhaité pousser plus loin sa réflexion en proposant de passer de la notion d’usage à celle de « design social » qui met « l’accent sur la co-conception, tant avec [ses] partenaires qu’avec, et surtout, les usagers. ».

Pour lui, le design social peut être un levier de développement territorial. En effet, il peut être « vecteur de transformation sociale, écologique et culturelle » en permettant « aux habitants de prendre part à la fabrication de la ville, de la société et de leur environnement ». Romaric Pflug parle alors de « Design urbain », complémentaire au design social, qui pose notamment, selon lui, la question de « Comment (…) imaginer et faire une ville équitable et attractive, et, pourquoi pas, désirable ? ».

Invité à s’exprimer sur le lien entre le logement et l’emploi, Didier Couteaud, Directeur départemental de la cohésion sociale rappelle que, contrairement à ce que l’on croit, c’est bien l’adresse qui donne l’emploi et non l’inverse. Pour lui, la réussite de l’insertion d’un ménage réside d’abord dans la présence d’un opérateur en capacité de construire un lien de confiance avec le bénéficiaire, qui est aussi un locataire avec des droits et des obligations. L’autre levier important de réussite est le décloisonnement des partenariats aujourd’hui construits « en palier ». L’enjeu est de « travailler en réseau » en impliquant chaque acteur et ce, dès le départ du projet.

Saluant le travail de SOLIHA et d’Action Logement, Jean-Claude Charvin– Vice-Président Habitat St-Etienne Métropole, souligne que « rien ne pourrait se faire sur le territoire sans la présence de ces partenaires directes ». Rappelant la difficulté à travailler sur l’habitat à l’échelle de la Métropole, il appelle à la mise en place d’une politique territoriale ciblant particulièrement les centres urbains pour contrer la vacance, qui s’élève parfois à un pourcentage à deux chiffres, et répondre aux besoins importants d’amélioration de l’habitat

Si, certes, la Métropole de St-Etienne rencontre aujourd’hui des difficultés particulières liés à son déclin industriel, Gilbert Delahaye, du Conseil de développement de SEM (organe consultatif auprès de décideurs politiques qui regroupe 140 experts) préfère mettre en lumière ses atouts et ses potentialités. Lançant un rigoureux « Osons ! », il affirme que « Saint Etienne est la ville la plus désirable de France » et énumère ses attraits : « bassin industriel en plein renouvellement, pôle universitaire très dynamique, pôle culturel très fort et qualité artistique, gérontopole, territoire de solidarités, d’écrin vert, ville respirable… ». La force de la Métropole est aujourd’hui d’être un véritable laboratoire avec une réflexion en cours sur les changements d’usages et de services, notamment amplifiés avec le numérique, qu’il faut rendre désirables. Trois maîtres mots sont les leviers de cette transformation « innovation, adaptation, curiosité ».

En clôture de cette conférence, la parole a été donnée aux étudiants architectes qui ont engagé un débat autour de deux questions-interpellations principales. D’une part, la place du citoyen dans les projets d’architecture et d’urbanisme et, d’autre part, la place de l’architecte, qui est du côté de la commande et non des besoins, dans la démarche de co-construction ?

Le débat reste ouvert …

 

La COLOC, un espace ouvert pour sensibiliser le grand public à l’accès au logement

Le programme « Une adresse pour un emploi » de SOLIHA comprenait notamment :

  • Un atelier enfants « raconte et dessine-moi ta maison » pour sensibilisation des enfants aux problèmes de l’accès à un logement.
  • Un atelier « Mon logement et moi » avec des animations tout public sur les économies d’énergie.
  • Un espace « Exprime-Toit », espace d’expression pour le public à travers une photo et un message qui viendront alimenter un mur d’exposition au fur et à mesure des jours sur le thème de l’accès au logement/accès à l’emploi
  • Une expo photo de portraits d’habitants accompagnés par SOLIHA Loire, SOLIHA Douaisis, SOLIHA Est-Parisien  et Action Logement. Ces habitants expliquent en quelques mots leur parcours résidentiel et la place du logement dans leur accès à l’emploi
  • Un espace vidéo pour valoriser les expériences du Mouvement autour de l’innovation sociale et celles d’autres partenaires, tels le film réalisé par SOLIHA Loire retraçant le projet « Un Nouveau Voyage », de son origine à son inauguration et les films réalisés dans le cadre du programme « Un chez soi d’abord » de la délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal) [dailymotion.com/territoiresgouv ]
  • Une conférence organisée par SOLIHA Loire et Action Logement avec notamment la participation de la Fédération, d’élus acteurs locaux sur le thème « Comment faciliter l’intégration sociale à Saint-Etienne, au sein d’une métropole désirable ».

Portraits de personnes ou familles accompagnées par SOLIHA ou Action Logement

 

En savoir plus : Retour sur… La participation de SOLIHA Loire à la biennale internationale du design 20117 à consulter ici

Contact
– Fédération SOLIHA : Naziha NHARI – Coordinatrice communication – n.nhari@soliha.fr
– SOLIHA Loire : Delphine LAURENT – Responsable du Département SIH – delphine.laurent@soliha-loire.fr

Crédits photos : SOLIHA

Cet article fait partie de SOLIHA News #2
Vous n’êtes pas encore inscrit ?
Inscription en ligne en cliquant ici
Consulter SOLIHA News #2 : en cliquant ici