26-Mar-2021 -

#BellesHistoiresSOLIHA – mars 2021

SOLIHA est présent au quotidien pour apporter des solutions adaptées à chaque personne et territoire accompagné. Nous nous engageons avec la même ferveur pour accompagner les plus fragiles et écrire ensemble, le début de belles histoires.
Découvrir le témoignage de Jean Marie, résident de la pension de famille à Somain (59).

DÉCOUVREZ LA BELLE HISTOIRE DE MARS AVEC JEAN MARIE

Accompagner Jean Marie, résident de la pension de famille Josette Wiart à Somain (59) pour le sortir de la rue en l’intégrant dans la dynamique collective de la pension de famille.

« Je suis un ancien de la rue, un peu plus de 10 ans dehors, la galère, après 2 divorces, la rue m’a écarté de mes enfants. Ici à Somain, je suis bien. Comme je dis, je vais finir mes jours ici.

C’est le Samu social qui m’a mis en contact avec SOLIHA, ils m’ont réservé une place ici, dans la pension de famille, un an avant son ouverture. Aujourd’hui, ça fait trois ans que je suis là et tout se passe bien. Je m’entends bien avec tout le monde.

Comme je suis sous oxygène, je suis obligé de marcher donc je sors beaucoup dehors pour jouer. Heureusement, ici, avec la salle commune, il y a beaucoup d’activités : sur le bois, pour le jardin, … Mais moi je suis un « beloteur » donc je joue pas mal aux cartes avec les copains.

Et puis avec Monsieur Dubus, référent social de la pension de famille*, on s’entends très bien, il est cool avec nous. C’est nickel, pour moi, c’est un nouveau départ. »

Jean Marie, 60 ans, résident de la pension de famille Josette Wiart géré par SOLIHA Douaisis à Somain.

* M. Dubus organise la vie quotidienne, veille au respect du règlement et du projet social, est en relation directe avec les différents partenaires intervenants au sein de la pension de famille. Il entretient les liens constants avec l’environnement de chaque résident, et en relation avec nos travailleurs sociaux et partenaires de terrain. Il assure le lien avec la coordinatrice des actions spécifiques, il veille à la mise en place des actions et des projets de la pension de famille.



ZOOM SUR LA PENSION DE FAMILLE JOSETTE WIART A SOMAIN

La pension de famille a pour objectif de proposer une offre de logement pour des personnes rencontrant des difficultés d’accès au parc logement de droit commun.

« Pour les personnes seules, à faible niveau de ressources, en situation d’isolement ou d’exclusion sociale, les pensions de famille sont des logements abordables offrant un chez-soi dans un cadre combinant logements individuels et espaces collectifs. Des hôtes y animent la vie collective et soutiennent les occupants dans leurs démarches. Ces établissements sont destinés à l’accueil sans condition de durée des personnes dont la situation sociale et psychologique rend difficile l’accès à un logement ordinaire. La structure, de taille réduite, propose des logements individuels (25 en moyenne par structure). Elle combine des espaces collectifs et privatifs qui permettent aux personnes logées d’être chez elles sans être isolées. » Source DIHAL  

La pension de famille Josette Wiart compte à ce jour 20 pensionnaires. Chacun dispose d’une chambre privée mais aussi de nombreux espaces communs : cuisine, salon télé, billard parfois et un espace collectif. Ces espaces sont en accès libre (seul ou à plusieurs) et sert pour les actions collectives et temps forts du quotidien.

 

De très nombreux temps collectifs sont proposés au sein de la pension de famille

Ateliers bois et jardinage/espaces verts :

  • Activités des résidents ;
  • Animation proposée sur la base d’un planning affiché (libre adhésion) ;
  • 42 séances ont eu lieu, 6 résidents ont participé aux ateliers bois, 6 pour le jardinage ;
  • Chaque résident évolue à son rythme ;
  • Permet l’appropriation des espaces extérieurs ;
  • Bénéfice des activités sur la santé physique et mentale ;
  • Travail sur l’embellissement et la valorisation du mobilier et de la réutilisation des palettes ;
  • Création d’un nouveau partenariat avec l’épicerie sociale de Lallaing : en effet, suite à une action palette dans leur association en 2019, en fonction des stocks, l’épicerie se met en relation avec notre équipe pour donner des vivres aux résidents ;
  • Création de couronnes de Noël ;

Actions ponctuelles : 

  • Ateliers « soupe » ;
  • Sorties culturelles en lien dans le cadre du partenariat avec la médiatrice culturelle du département ;
  • « Je bricole, je rénove, j’agis chez moi » en lien avec la CAF pour acquérir les techniques et astuces du second œuvre pour une meilleure appropriation de leur logement, valoriser le travail de chaque résident et donner envie aux participants d’agir chez soi ;
  • « Carnet de voyage » en lien avec la Fédération SOLIHA ;
  • « Spectacle de Marionnettes » à construire et à faire valoir en lien avec la Fédération SOLIHA ;

 

L’accompagnement social au sein de la pension de famille.

Chaque résident bénéficie d’un point régulier avec les travailleurs sociaux de la pension de famille et du référent extérieur. Ces points réguliers (trimestriel) permettent de mettre en place un accompagnement adapté aux besoins du ménage.

En complément, la pension de famille a mis en place une permanence hebdomadaire :

  • Organisation d’un temps de rencontre et d’échange pour répondre aux besoins des résidents ;
  • Passage des résidents de manière ponctuelle :
    • Démarches administratives (lecture de courrier, explication, perte de documents administratifs),
    • Aide à la prise de rendez-vous médicaux,
    • Communication avec les tutelles (besoins des personnes protégés, achats, bons alimentaires, retraits d’argent),
    • Accès aux droits (APL, CMU, MDPH, …),
    • Renouvellement des droits,
    • Déclaration trimestrielle CAF,
    • Aides alimentaires,
    • Mobilité : réservation du taxi solidaire,
    • Aides alimentaires,
    • Ecoute,
    • Demande de médiation entre résidents.
  • Organisation de rendez- vous en fonction des urgences et de l’accompagnement à mettre en place (partenaires, tutelles, équipe de SOLIHA Douaisis).

 

PENSIONS DE FAMILLE : LE MOUVEMENT SOLIHA AMPLIFIE SES ACTIONS EN DIRECTION DES PERSONNES EN DIFFICULTE D’ACCES AU LOGEMENT

« La pension de famille : être chez soi, mais pas tout seul »

15 associations du Mouvement gèrent 25 pensions de famille, qui accueillent déjà plus de 500 habitants.
L’accompagnement est réalisé par des hôtes de pensions et des travailleurs sociaux, qui assurent l’animation de la vie collective, selon les valeurs et les principes de l’accompagnement SOLIHA : solidarité, dignité, aller-vers, proximité, bienveillance et respect.

Les pensions de famille permettent aux habitants de vivre dans leur logement, après des difficultés de logement parfois sur plusieurs années. Le mode de vie dans la pension avec ses espaces collectifs (cuisine, salle à manger, ou salon commun, permet de lutter contre l’isolement). Les personnes payent une redevance, qui comprend les charges. Elles peuvent percevoir les aides au logements, sans limitation de durée, comme dans le parc social classique. Les pensions de famille gérées par le Mouvement SOLIHA s’insèrent dans l’environnement du quartier, et les habitants participent souvent aux activités de voisinage : fêtes des voisins, semaine du goût, etc.

De nouvelles ouvertures de pensions de famille sont prévues en 2021 : 4 en Centre-Val-de-Loire, une en Guyane, et les projets avancent en Ile-de-France, Bourgogne -Franche-Comté, Pays de la Loire, PACA…


Contacts :

  • Fédération SOLIHA : Kamel SENNI, Responsable du pôle Logement d’abord – senni@soliha.fr
  • SOLIHA Douaisis : Peggy Drici, Responsable pôle développement social – p.drici@soliha.fr

Relire les Belles Histoires de janvier et février.